Case study

Campagne don d'ovocytes

CHU Nantes

Il existe en France un écart important entre la demande en dons de gamètes et l’offre, à tel point qu’il faut compter jusqu’à 2 ou 3 ans pour bénéficier d’un don d’ovocytes. Une éternité lorsqu’on souhaite avoir un enfant. Pour permettre de mieux répondre à la demande, le CHU de Nantes a ouvert en janvier 2017 un centre unique dans les Pays de la Loire pour récolter des dons d’ovocytes. Ce centre va ainsi pouvoir répondre aux attentes de nombreux couples infertiles dans la région. Pour se lancer, ce service s’appuie sur Le Ciré Jaune, pour lancer une campagne décomplexée sur le don d’ovocytes.

PROBLÉMATIQUE

Comment convaincre les femmes, notamment les plus jeunes (18-25 ans), de donner leurs ovocytes, alors que la culture française sur ce sujet est particulièrement coincée et peu efficace ? Comment toucher une cible nouvelle sur un sujet qui a toujours cherché à toucher les mamans de plus de  30 ans ?

RECOMMANDATION

Tout l’enjeu de notre réflexion a été de comprendre quelle raison peut pousser une jeune femme à donner ses ovocytes.

Comment aborder le sujet ? Quels mots et images utiliser ?

Nous avons voulu en faire non pas un sujet de type humanitaire (S’il vous plait, donnez pour ces pauvres couples), dont la tendance est de sacraliser le don d’ovocytes et de lever en même temps des freins (on n’a pas envie de répandre notre ADN partout, ni de se projeter dans la parentalité de tiers provoquée par nous), mais un sujet de solidarité féminine.

Nous avons choisi une campagne légère, féminine, sans complexe, qui rend le sujet moins grave, et qui donne envie de s’y intéresser.

La tonalité est douce, engageante, et rassurante à la fois.

PRESTATIONS

  • Création d’un univers visuel
  • Ecriture d’un discours léger et féminin
  • Réaliser d’affiches et de flyers
  • Distribution dans 300 points hyper ciblés à Nantes
  • Déploiement de 8 Opérations de Street marketing devant les restaurants universitaires en heures de pointe.